Première approche du prisme

Mis en avant

Guylaine Dartevelle

« fouiller » et « restaurer » la mémoire archéologique
- Résistance, refuge, traces, empreintes, minorités -

[...] les données archéologiques sont ici, avec nous [...] elles sont fondamentalement partie intégrante de notre environnement contemporain et les observations que nous pouvons faire sur elles n’ont d’autre sens qu’ici et maintenant, dans la relation de contemporanéité qu’entretiennent les vestiges archéologiques avec nous [...] . [Cela signifie que] l’archéologie n’est pas un domaine qui permet d’étudier directement le passé [...]. Il s’agit au contraire d’un champ qui dépend totalement de l’impact qu’ont sur le passé les choses trouvées dans le monde contemporain 1.

Lire la suite

Share Button

Traversée/Transverse/IV Vide/Plein


Maica Gugolati
 première invitée de Villa Diaclase, est doctorante à  l’ EHESS, Paris.

Lire la suite

Share Button

Traversée/Transverse III


Maica Gugolati
 première invitée de Villa Diaclase, est doctorante à  l’ EHESS, Paris.

Lire la suite

Share Button

Écorces
Georges Didi-Huberman
compte rendu de lecture

Guylaine Dartevelle, chercheur MSH PN, 
membre associé GERPHAU UMR CNRS 7218 LAVUE

Lire la suite

Share Button

Traversée/Transverse II


Maica Gugolati
 première invitée de Villa Diaclase, est doctorante à  l’ EHESS, Paris.

Lire la suite

Share Button

Traversée / Transverse


Maica Gugolati
 première invitée de Villa Diaclase, est doctorante à  l’ EHESS, Paris.

Lire la suite

Share Button

Conceptualiser la Collaboration économique de la SNCF : le système de la wirtschaftliche Kollaboration

Charlotte Pouly1

Conceptualiser ?
« On ne peut pas dire que quelque chose est sans dire ce que c’est »2. En effet, l’analyse du passé et sa mise en récit font appel à des mécanismes de compréhension et de représentation nécessitant une conceptualisation/théorisation de l’objet par le sujet3. Outils intellectuels indispensables en histoire, les concepts relèvent plus d’une généralisation empirique que d’une nécessité logique sauf lorsqu’il s’agit de représenter un système (auto-organisation dynamique d’éléments en interaction). Lire la suite

Share Button

Notes sur le travail de terrain à Gibellina Nuova,  « process » et applications

Anna Juan Cantavella
Anthropologue
Docteur en anthropologie sociale et culturelle (Barcelone) (Espagne)
Docteur en Urbanisme, section architecture (Grenoble) (France)
Professeure visitante à l’Université Autonome de Barcelone (UAB) (Espagne) Lire la suite

Share Button

Gare de déportation de Bobigny (Seine-Saint-Denis – France)

Sylvaine Conord
Photographe, Maître de conférences en sociologie à l’université de Paris Ouest Nanterre La Défense, Membre de l’équipe Mosaïques, UMR LAVUE (CNRS, 7218)

Série Disparition – 2 juillet 2013

Lire la suite

Share Button

De ces intelligences blanches…

 Anna Jouy

Diaclase, au plus près de la mémoire

envie de vous raconter ceci

Lire la suite

Share Button

Fort-de-France (Martinique) : politique d’une mémoire urbaine, entre enfouissement et valorisation du « patrimoine ordinaire »

Sandrine HILDERAL-JURAD1

Post-doctorante en Aménagement de l’espace et urbanisme
CRH - LAVUE UMR CNRS 7218

La Trace-mémoires est en abîme. […] Les gestes, les habitudes, les métiers, les savoirs silencieux, les savoirs corporels, les savoirs-réflexes, les symboles, les emblèmes, les paroles, les chants, la langue créole, le paysage, les arbres anciens, les sociétés mutualistes, les champs de canne, les quartiers…autant de Traces-mémoires qu’il nous faudra aujourd’hui apprendre à reconnaître, répertorier, et explorer, dans le but de tisser patiemment la complexité ouverte de nos patrimoines créoles.2

Patrick Chamoiseau
Guyane : Traces-Mémoires du bagne

Lire la suite

Share Button